-
-
3 311 m
1 826 m
0
3,6
7,1
14,21 km

Просмотрено 66 раз(а), скачено 6 раз(а)

рядом с Clavans-en-Haut-Oisans, Auvergne-Rhône-Alpes (France)

Dans les Alpes, peu de pistes dépassent les 3000 mètres d’altitude. Pour mémoire, la route inter-vallée revêtue la plus élevée des Alpes est celle de la Bonette (2802 m.) en France et la route revêtue en cul-de-sac la plus élevée est la route à péage des Glaciers de l’Ötztal (Ötztaler Gletscherstrasse) (2829 m.) en Autriche. Aucune route revêtue n’atteint donc les 3000 mètres.

Parmi les pistes en terre militaires, une seule dépasse cette barre des 3000 mètres : celle du Mont Chaberton (3131 m.) mais elle est malheureusement aujourd’hui en grande partie ruinée. Son tracé se trouve ci-dessous :

https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/vieilles-routes-militaires-route-militaire-du-chaberton-ou-de-val-morino-par-fenils-24018998

Parmi les pistes non militaires, la plus élevée des pistes très fréquentées par les amateurs de off-road est celle du Col du Sommeiller (2991 m.) au Piémont qui frôle les 3000 mètres. Elle les avait même dépassés à l’époque où elle se terminait au Rifugio Ambin (3009 m.) aujourd’hui disparu. Son tracé se trouve ci-dessous :

https://fr.wikiloc.com/itineraires-tout-terrain/piste-de-bardonecchia-et-rochemolles-au-colle-del-sommeiller-2991-m-23925845

Pour dépasser les 3000 mètres, il faudra donc utiliser des pistes liées à la construction et à l’entretien des pistes de ski et des remontées mécaniques des stations de sport d’hiver.

_____________________________________________________________________________________________

Cette piste, la 2ème plus haute des Alpes (de peu !) après celle du Rifugio Teodulo (3329 m.) au-dessus de Breuil-Cervinia, est redoutable par sa pente !

Elle débute sur la D.25A qui relie l'Alpe d'Huez au Col de Sarenne. La piste grimpe sec sur les raides pentes bien exposées en rive gauche du torrent de la Sarenne qui descend du glacier du même nom, passant de 1826 m. à 2704 m. d'altitude en 5 km ! Le premier kilomètre à 21% de moyenne donne le ton !

Au bout de 5 km, une courte partie presque plate conduit à la gare de départ du télésiège de l'Herpie à côté d'un grand réservoir d'eau artificiel. On est en plein milieu du tracé des pistes skiables de ce secteur.

On repart pour 2 kilomètres bien pentus à près de 20% de moyenne qui mènent à l'arrivée du télésiège de l'Herpie voisine de celle de la télécabine Marmottes 3. A ce niveau, on a déjà franchi la barre des 3000 mètres d'altitude (3061 m. exactement).

Le kilomètre suivant se fait en descente jusqu'à la gare de départ du télésiège du Glacier (2932 m.).

On attaque alors la partie finale très raide. En un kilomètre avec des passages à 30% de pente, on atteint le débouché du fameux tunnel skiable des Grandes Rousses (3107 m.).
Le dernier kilomètre jusqu'au sommet (3311 m.) où se trouvent les arrivées du télésiège du Glacier et du célèbre téléphérique du Pic Blanc se font à 30% en continu !

Le tracé descendant emprunte une variante qui frôle les restes du glacier de Sarenne (qui a considérablement fondu ces dernières années) et qui évite la remontée d'un kilomètre. Cette variante se fait à 20% de moyenne, ce qui est habituel dans le coin !

Ce tracé est particulièrement difficile à cause des pentes très raides qu'on rencontre tout au long de la piste. Un autre problème est celui de parties restant enneigées très très longtemps ce qui rend le parcours complet possible seulement un court moment de l'année juste avant l'arrivée des premières chutes de neige.

Merci encore une fois à François avec sa Panda 4x4 rehaussée identique à la mienne qui m'a fourni une partie des renseignements après être monté à l'automne dernier jusqu'à l'arrivée de la télécabine Marmottes 3 (3061 m.) avant de faire demi-tour, le ciel étant menaçant. Il a eu beaucoup de mal et n'a été sauvé que par le fait que l'état du sol n'est pas de type cassant avec des obstacles demandant de s'arrêter sinon, il lui aurait été impossible de redémarrer en côte dans certains passages.

Etant donné que la dernière partie qu'il n'a pas essayée est encore plus pentue, il est donc clair que seul un 4x4 nettement plus puissant et efficace pourra la gravir.

A noter que cette piste est en partie répertoriée par le site dangerousroads.org sous le nom Pic Blanc (3067 m.). Mais l'emplacement du Pic Blanc sur la carte est erronée (il s'agit du réservoir d'eau artificiel) et l'altitude indiquée montre que le tracé se termine au niveau de l'arrivée de la télécabine Marmottes 3, laissant de côté la partie terminale de l'ascension.

https://www.dangerousroads.org/europe/france/7551-pic-blanc.html
Пересечение

Embranchement de la piste sur D.25A du Col de Sarenne (1826 m.)

Перевал

Col de Sarenne (1999 m.)

Waypoint

Départ télésiège de l'Herpie (2735 m.)

Waypoint

Arrivée télésiège de l'Herpie (3061 m.)

Waypoint

Arrivée de la télécabine Marmottes 3 (3060 m.)

Waypoint

Départ télésiège du Glacier (2932 m.)

Тоннель

Sortie tunnel skiable des Grandes Rousses (3107 m.)

Waypoint

Arrivée télésiège du Glacier (3300 m.)

панорама

Arrivée téléphérique du Pic Blanc (3318 m.)

Пересечение

Début piste directe par Glacier de Sarenne

Пересечение

Arrivée piste directe par Glacier de Sarenne

Комментарии

    You can or this trail